Envie de participer ?

Lexique

Le lexique de l'archer

 

[A] [B] [C] [D] [E] [F] [G] [H] [I] [J] [K] [L] [M] [N]

 

[O] [P] [Q] [R] [S] [T] [U] [V] [W] [X] [Y] [Z]

 

 

A

 

ACCROCHAGE : même chose que l'ancrage , mais le pouce de la main de corde est accroché sur le cou. Valable uniquement si on a de très grande mains.

 

ALLONGE  DE L'ARCHER (draw length) : L'allonge représente, lorsque l'arc est en tension, la distance entre le fond de l'encoche de la flèche et l'emplacement du bouton berger. Il se mesure en cm ou en pouce. L'allonge est directement liée à la morphologie de l'archer. Elle détermine la hauteur de son arc. On dit que l'archer est en sous-allonge quand il ne développe pas son allonge normalement : parce qu'il ne va pas jusqu'à ses repères du visage, parce qu'il penche la tête vers l'avant, parce qu'il plie son bras d'arc. On dit qu'il est en sur allonge quand il développe son allonge au-delà de ce qu'elle devrait être : parce qu'il rejette la tête vers l'arrière, parce qu'il va au-delà de ses repères de visage. Généralement, l'archer se retrouve dans ce cas lorsque son clicker est positionné trop vers l'arrière.
C'est la distance en centimètres entre le creux de l'encoche et le clicker .

ALLONGE REELLE : c'est la mesure exacte de la flèche d'un tireur, prise du fond de l'encoche à l'extérieur de l'arc en position de tir.

ALLONGE THÉORIQUE : lorsque l'arc est en tension, c'est la distance en centimètres entre le creux de l'encoche et le milieu du berger button, plus 2 cm.

ALLONGE VBAR : se fixe entre la poignée d'arc et le Vbar , permet d'avancer le centre de gravité de l'arc.

AMORTISSEUR : élément fixé sur le stabilisateur et/ou les branches qui absorbe les vibrations. 

AMPLITUDE : se définit par la distance entre l'entrée du câble secondaire et son point de sortie.

ANCRAGE : En position de tir, c'est le maintien de la corde sous la mâchoire, avec le pouce de la main de corde à l'intérieur.

ARC : 
Arme constituée d'une pièce longue et mince en matière élastique, recourbée par une corde assujettie à ses deux extrémités et servant à propulser des flèches. Terme utilisé pour désigner des objets ayant la forme de cette arme.

ARC CLASSIOUE : utilisé dans la plupart des spécialités, il est avec ou sans viseur.

ARC COMPOUND: arc à poulies permettant de diminuer la puissance à l'allonge du tireur. Est souvent plus léger que l'arc olympique. Permet un effort moindre et un temps de visée plus long.

ARC OLYMPIQUE : arc classique, soit avec des branches en bois, soit des branches en carbone (nettement plus coûteuses mais plus performantes).

ARMER (draw) : a
ction consistant à mettre l'arc sous tension avant de décocher une flèche.

 

ARMEMENT : action qui consiste à tendre l'arc jusqu'à l'ancrage (avec flèche).

ARMEMENT A VIDE : même action que l'armement, mais sans flèche.

 

 

B

 

BALANCE : réglage de la longueur des câbles primaires.

BAND 
(brace height) : Distance entre le creux de la poignée et la corde. Le band est fonction du type d'arc, des branches et de la corde.

BANDER (Draw) : Action correspondant au montage de la corde sur l'arc et à la mise sous tension de l'arc.

BANDOIR : accessoire fixe permettant le montage de la corde sur l'arc et la mise sous tension (autre méthode : la fausse corde).

BAREBOW : terme anglais qui veut dire " tir sans viseur ".

BERGER BUTTON : accessoire permettant le réglage de la flèche en absorbant, en partie, le paradoxe de cette dernière. Améliore le vol de celle-ci. Dispose souvent de trois ressorts : un souple, un moyen, un fort. A régler rigoureusement selon le type de flèche et le groupement.

BEURSAULT : tir traditionnel pratiqué dans un jeu d'arc à 50m .

BIATHLON : spécialité de loisir qui associe la pratique du tir à l'arc et du ski de fond.

BLASON (face) : 
Support de papier renforcé sur lequel sont imprimées les zones de différents points. Les blasons existent en différentes tailles selon les distances et le type de tir. Par exemple, en field, ce sont des blasons avec un centre jaune et les autres zones sont noires. Pour le 18 m on utilise des blasons de 40 cm en mono spot et 15 cm en tri spot, pour le 25 m, des blasons de 60 cm, pour le 30 - 50 m, des blasons de 80 cm et pour le 70 m - 90 m, des blasons de 122 cm. Les zones blanches valent 1 et 2 points, Les zones noires 3 et 4 points, Les zones bleues 5 et 6 points, Les zones rouges 7 et 8 points, Les zones jaunes 9 et 10 points. Le dix n'est pas le même pour les arcs olympiques et les compounds (on parle alors de 10 iner ten).

BRACELET : accessoire qui protège l'avant-bras d'arc lors du lâcher.

BRANCHES DE L'ARC (limb) : inférieure et supérieure : les lattes. 
Parties élastiques de l'arc servant à propulser la flèche. Il en existe trois types : laminées bois et fibre de verre, laminées bois et fibre de verre et couches de fibres de carbone, fibre de carbone, carbon pur et âme faite de mousses dures ou de céramique.

BRAS D'ARC (bow arm) : bras qui tient l'arc.

BRAS DE CORDE (drawing arm) : bras qui tire sur la corde.

BRIN (strand) : ensemble de fils qui composent la corde.

BUTTES DE TIR (butt) : ensemble de paille compressée ou liée, ou de mousse, mobile ou fixe, où l'on fixe les blasons, et qui reçoit les flèches pendant le tir. 

 

 

 

C

 

CALIBRE : diamètres intérieur et extérieur du fût.

CANON : stabilisateur long à l'avant de l'arc.

CARQUOIS (quiver) : a
ccessoire servant à transporter ses flèches, ses jumelles et son petit matériel de réglage à portée de la main (attention : gaucher et droitier).

CARTES BEURSAULT : 
Support de papier cartonné sur lesquels sont imprimés les différents modèles de cibles utilisés pour la pratique du Tir dans un jeu de Beursault.

 

CENTRE DE GRAVITE (center of gravity) : Le centre de gravité est le centre de masse d'un objet. C'est un point pivot, sur lequel un objet peut être mis en parfait équilibre. Le centre de gravité de l'arc est un facteur important concernant sa stabilité. Il peut être déplacé par des stabilisateurs afin que l'arc ait un meilleur comportement lors de l'échappement de la flèche. C'est, en effet, autour de ce point que l'arc basculera quand il s'échappera vers l'avant sous l'effet du travail des branches lorsque la corde est libérée. Un arc aura un comportement acceptable si son centre de gravité se situe dans une zone jusqu'à 20 cm en avant et en-dessous du grip.

 

CHASSE D'UN ARC : puissance de propulsion à la détente de l'arc. Elle est fonction de la qualité de l'arc, de la rapidité avec laquelle la corde revient à la position de tension minimum, au point mort.

CIBLE (target) :
Visuel que l'archer vise.

CLAQUAGE DE L'ARC : réaction anormale et dangereuse pour la durée de vie de l'arc, exécutée lors de la décoche.

CLICKER :
Accessoire servant à indiquer au tireur quand, en tirant sur la corde, sa flèche a atteint son allonge. Il s'agit d'une lamelle ou d'une tige métallique disposée en avant du repose-flèche. Il peut garder ainsi une allonge constante et éviter de fondre (= contrôleur d'allonge).

COLLE POUR ENFERRON : cette colle est utilisée pour fixer les pointes dans les fûts. On choisit le type de colle en fonction du type de fût. Ce n'est pas la même colle pour les fûts en aluminium et les fûts en carbone.

COLLE POUR PLUME : permet de fixer ses plumes sur le fût. A mettre précautionneusement. Parfois, pour les Spin Wing, la colle est remplacée par du double face. Très amusant à faire : -)

COLLE-PLUMES : appareil à coller les plumes sur les tubes de flèches.

COMPOUND : arc à poulies permettant de diminuer la puissance à l'allonge du tireur.

CONE : partie arrière d'un tu be aluminium ou fût bois.

 

CONTROLEUR D'ALLONGE : petit appareil réglable se posant sur l'avant de la "joue d'arc", servant à limiter l'allonge de la flèche à la tension de la corde (cf Clicker).

CONTROLEUR D'OUVERTURE : même appareil que le contrôleur d'allonge, mais avec une autre fonction : il sert au contrôle de l'ouverture d'armement, c'est-à-dire qu'il indique exactement la "fin de course" de la tension de la corde après l'ancrage, ceci pour un alignement des épaules toujours identique.

CORDE (string) : élément accroché aux extrémités de l'arc qui sert à l'armement de ce dernier. 
La corde d'un arc est devenue un élément très performant depuis l'émergence des fibres synthétiques formant les brins de la corde :

  • dacron : fibres polyester, à longue durée de vie mais lentes à cause de leur élasticité
  • kevlar : fibres aramide, extrêmement résistantes mais qui se cisaillent facilement et ont donc une faible durée de vie
  • fast flight : fibres polyéthylène, résistantes et à longue durée de vie, ces fibres ont supplanté l'utilisation du kevlar.

La longueur de la corde détermine directement la valeur du band. La partie centrale est recouverte d'un tranche fil où se fixent les points d'encochage. En initiation on utilise surtout des cordes en Dacron.

 

 

D

 

DACRON : matériau utilisé pour les cordes d'initiation.

DEBANDER L'ARC : action de décrocher l'œillet de la corde de la branche supérieure de l'arc pour mettre ce dernier au repos.

DECOCHE (loose release) : action de libérer la flèche. 
Phase du tir pendant laquelle la corde est libérée et la flèche est tirée. La décoche doit être considérée comme un relâchement des doigts.

DECOCHEUR : remplace la décoche manuelle sur les arcs compounds. S'utilise exclusivement avec des arcs compounds. Il en existe de tous les types et de tous les prix.

DETALONNAGE (nocking point) : réglage de la hauteur d'emplacement de l'encochage de la flèche sur la corde, afin d'empêcher la flèche de "talonner " au passage de l'arc. 
Distance en millimètre du point d'encochage au point zéro.

DOIGTIER : accessoire utilisé par les chasseurs, le plus souvent, qui permet la protection des doigts qui tiennent la corde.

DRAGONNE (sling) : accessoire qui sert à retenir l'arc sur la main ouverte lors de la décoche et permet de laisser réagir l'arc librement (dragonne de poignet ou de doigt).

DYNEEMA : matériau utilisé pour les cordes de compétition.

 

 

E

 

ÉCHAPPEMENT : moment du lâcher de la corde.

EMPENNAGE : partie de la flèche qui représente l'ensemble des plumes naturelles ou plastiques assurant la stabilité et la sustentation de la flèche dans sa trajectoire.

EMPENNEUSE : instrument permettant de coller les plumes avec précision.

ENCOCHAGE : partie de la corde venant se placer dans l'encoche.

ENCOCHE : élément en plastique, que l'on place à l'extrémité de la flèche et qui reçoit la corde dans son creux.

ENFERRON : pointe métallique montée sur la flèche. Pour les fûts en aluminium, on utilise le plus souvent des pointes de 7% ou de 9%. Pour les fûts en carbone le choix est beaucoup plus vaste.

EPAULE D'ARC : épaule du bras porteur de l'arc.

EPAULE DE CORDE : épaule du bras qui tire la corde.

EQUERRE : instrument de mesure permettant de mesurer le band, le point d'encochage (le détalonnage ) et les tiller .

ETALONNAGE DE L'ARC : caractéristiques d'un arc fournies par le fabricant. Les caractéristiques mentionnées sur l'arc sont : sa hauteur, l'allonge de référence.

EXCENTRIQUE : poulie excentrée située à l'extrémité de la branche.

 

 

F

 

FACTEUR D'ARC (bowyer) : artisan fabricant des arcs.

 

FAST FLIGHT : type de corde utilisé après l'initiation. Très solide, il n'est pas rare de conserver une corde une saison entière, mais très rapide. A éviter sur les arcs d'initiation, on pourrait casser les poupées.

FAUSSE CORDE (stringer) : accessoire permettant de monter la corde sur l'arc (autre méthode que le bandoir).

FEDERAL : 
Tir se pratiquant à l'extérieur (TAEDN) à la distance de 50 m. Le blason à 50 m est une cible anglaise de diamètre de 122 cm pour les arcs classiques, et de 80 pour les arcs à poulies.

 

FENETRE D'ARC (window) : partie centrale de l'arc largement dégagée (ouverture de 20 cm de hauteur environ sur la moitié de l'épaisseur de l'arc pour les arcs de tir F.I.T.A., et dégagée beaucoup moins haut pour les arcs de chasse) ; ce dégagement sert à centrer la flèche de l'arc, en position de tir.

FEUILLE DE MARQUE (score card) : 
Fiche servant à compter les points en compétition. Elle comprend le nom de l'archer et de son club, le numéro de licence de l'archer, son numéro de cible, sa catégorie et des tableaux pour marquer les points à chaque distance de la compétition. Cette feuille doit être signée pour que les scores soient validés.

 

FFTA : Fédération Française de Tir à l'Arc.

 

F.I.T.A. : Fédération Internationale de Tir à l'Arc. Le tir FITA est un tir aux distances Olympiques sur 72 flèches pour la nouvelle formule : 2 fois 70 mètres, sur 144 flèches selon l'ancienne formule : 4 distances (90m, 70m, 50m et 30m pour les hommes, 70m, 60m, 50m et 30m pour les femmes).

FITA salle : Le tir FITA salle est un tir aux distances de salle sur 120 flèches.

 

FLAMBAGE : paradoxe de la flèche, distorsion du fût de la flèche au moment du lacher.

FLECHE (arrow) : p
rojectile composé d'un fût, portant une pointe, une encoche et des plumes.

 

FLECHE DE PROGRESSION : les flèches de progression servent à grader les progrès d'un archer. Elles sont obtenues à l'issue d'un tir où un score plancher doit être fait. L'archer recevra un badge de métal à la couleur de la flèche qu'il vient de passer.

  • Flèches blanche, noire, bleu, rouge et jaune : L'archer doit réussir un score de 280 en tirant 6 volées de 6 flèches sur un blason de 80 cm.
    • Les distances de tir sont les suivantes :
      • Blanche -> 10 m
      • Noire -> 15 m
      • Bleue -> 20 m
      • Rouge -> 25 m
      • Jaune -> 30 m
  • Flèches bronze, argent et or : L'archer doit réussir un score de 280 en tirant 6 volées de 6 flèches :
    • bronze : sur un blason de 80 à 40 m
    • argent : sur un blason  de 122 à 60m
    • or : sur un blason de 122 à 70m
  • Pour les arcs à poulies :
    • bronze : 6x6 flèches 310 points sur un blason coeur de 80 à 40m
    • argent : 6x6 flèches 310 points sur un blason coeur de 80 à 50m
    • or : 6x6 flèches 3300 points sur un blason coeur de 80b à 50m

FONDRE : action de laisser l'arc se refermer à cause d'une perte de maintien musculaire "revenir".

FORCE DE MAINTIEN "la vallée": force réduite de 50 à 65 % à pleine allonge sur un compound.


FORCE DE PIC : c'est le moment où la puissance des branches est à son maximum lors de la mise en tension de l'arc à poulies.

FORCE DE PIC CALCULEE : force calculée en fonction du type de matériel utilisé.

 

FORCE DE PIC MESUREE : la force de pic mesurée (force maximum ou "de pic" de l'arc) d'un arc à double courbure est la force nécessaire (exprimée en livres) pour tirer votre pleine allonge. Un compound atteint sa force de pic maximum avant de parvenir à l'allonge maximum. Passé ce point la tension est "soulagée" et la résistance est réduite de 50 à 65 %.

 

FUT (shaft) : le tube ou baguette de bois formant le corps de la flèche.

Matériaux :

  • bois : utilisés principalement pour le tir à l'arc traditionnel.
  • aluminium : plus lourds que les tubes carbone, ce sont les tubes les plus courants pour le tir en salle; généralement, ils sont désignés par 4 chiffres représentant le diamètre et l'épaisseur du tube. Par exemple, 20-13 désigne un tube d'un diamètre de 20/64 pouce (7,94 mm) et une épaisseur de 13/1000 pouce (0,33 mm).
  • carbone : ces tubes légers permettent un départ rapide de la flèche. Toutefois, leur choix peut être délicat en fonction du matériel que l'on utilise.
  • carbone/aluminium : ces tubes sont composés d'un tube d'aluminium recouvert de fibre carbone. Ils peuvent avoir une forme cylindrique (ACC) ou bien, pour les plus performant, une forme parabolique (ACE, X10). G Grain Unité de masse 


FOURCHE : partie de la main d'arc formée par le pouce et l'index qui sert à maintenir l'arc dans une main ouverte en appuie sur l'éminence thenar.

 

 

G

 

GOLF ARCHERY : spécialité de loisir qui associe le golf et le tir à l'arc.

GORGE : rainure qui se trouve au centre des extrémités des branches, côté intérieur de l'arc. Elles servent, lors du lacher, à guider le retour de la corde.

GRAIN : 
Unité de masse valant : 0,0648 g. Cette unité est utilisée pour indiquer le poids des pointes de flèches.

 

GRAIN D'ORGE : différents types de points de mire. Au choix du tireur. L'œilleton est la partie qui reçoit le grain d'orge.

GRAISSE : produit que l'on met sur la corde une fois que celle-ci est terminée. Ne pas en mettre trop souvent. A faire également après un tournoi par temps de pluie.

GRIP :
Il s'agit de la partie de la poignée sur laquelle la main prend appui. On peut aussi la faire fabriquer par un armurier selon la morphologie de la main.

GROUPEMENT : notion qui définit la précision du tir par le positionnement des flèches entre elles.

  

 

H

 

HAUTEUR D'ARC (bow height) : distance exprimée en pouce, d'une poupée à l'autre. Les hauteurs habituelles sont : 70 pouces, 68 pouces, 66 pouces, 64 pouces. Cette valeur, correspondant à une poignée de hauteur standard, est inscrite sur la branche du bas de l'arc.


HYPER-LAXITE : pour le bras d'arc, excès de relâchement dans les articulations du coude, dont l'avant-bras part fortement vers l'intérieur. Problème assez fréquent chez les femmes.

 

 

I

 

INER TEN : petit 10 utilisé pour les compounds.

INSERT (insert) : certaines pointes n'ont pas de manchon, elles se vissent sur un insert dont la fonction est de recevoir des pointes de poids différents.

 

J

 

JARDIN D'ARC (field) : terrain aménagé pour la pratique du Tir à l'Arc en extérieur.

 

JEU D'ARC : installation spécifique pour le tir Beursault comprenant une allée du roi et deux buts de tires à 50m.

 

JOUE DE L'ARC : se trouve dans la fenêtre de l'arc. C'est la partie plate et verticale de l'ouverture où, à sa base, est placé le "repose-flèche", tapis d'arc.

 

K

 

KEVLAR : matériau qui était utilisé pour les cordes de compétition. Très fragile. Peu utilisé de nos jours.

 

L

 

LACHER : action d'ouverture des doigts pour libérer la corde. Doit se faire tout en douceur.

LATÉRAL : "avoir du latéral", c'est observer un décalage du groupement à droite ou à gauche par rapport au centre de la cible. Il suffit, dans l'absolu, de régler le viseur en conséquence. Complément du stabilisateur par V-bar.

LET OFF : c'est ce qu'on appelle le poucentage de réduction de la puissance nominale une fois en pleine allonge (puissance démultipliée) pour les arcs à poulies.


LIGNE DE TIR : ligne droite qui part de l'œil de visée pour arriver sur le "point à viser" de la cible, en passant par le "viseur". Elle est également appelée "axe de tir".

LIVRE (pounds) : Unité anglaise utilisée pour mesurer la puissance d'un arc. Une livre (ou pound en anglais) correspond à 454 g. Les abréviations courantes pour désigner cette unité sont : lbs et #.

LONGBOW : arc droit monobloc (flatbow et hybride).

LONGUEUR D'ALLONGE : marquez la flèche à l'extérieur de la poignée (dos de l'arc) lorsque vous êtes confortablement en pleine allonge. Votre longueur d'allonge est la distance de la marque sur la flèche au fond de l'encoche.

 

LONGUEUR DE FLECHE : 2,5 cm ou 1 pouce en avant du point de contact du fût avec l'extrémité avant du repose-flèche. La longueur de flèche correcte est mesurée du fond de l'encoche à l'extrémité du fût.

LOUPE : utilisée uniquement sur les viseurs compound.

 

 

 

M

 

M : Indique sur la feuille de marque "cible manquée".

 

MAIN D'ARC (bow hand) : main qui tient l'arc. 

La main d'arc s'appuie sur la poignée de l'arc au niveau du grip.

L'appui dans le grip le plus souvent adopté, fait sur la ligne passant par le Y entre pouce et index, formé au creux de la paume.

La pression de l'arc s'exerce à la base du muscle du pouce et en ligne directe avec le poignet. Les doigts doivent rester parfaitement relâchés. 

Si l'archer utilise un grip de forme basse ou médiane, la décontraction complète de la main est possible. Si l'appui avec l'arc n'existait pas, la main devrait, idéalement, tomber mollement sans aucune contraction. Ceci permet d'influencer le moins possible sur la poignée : toute contraction peut engendrer un mouvement involontaire de la main ou du poignet et faire tourner la poignée de l'arc où lui donner des mouvements verticaux et latéraux indésirables.

Si l'archer utilise un grip de forme haute, cela offre l'avantage d'avoir un alignement parfait entre la zone d'appui, le poignet et le bras d'arc. Toutefois, il faut de la force pour soutenir cette position sans fatiguer, le risque étant de laisser tomber le poignet, la fatigue se manifestant.

MAIN DE CORDE (drawing hand) : main qui tire la corde. 

La main de corde tient par l'index, le majeur et l'annulaire la corde au niveau du creux de la dernière phalange (prise cigarette ou méditérranéenne). Pour le tir avec viseur la position des doigts est la suivante :

l'index se place au-dessus de l'encoche de la flèche, le majeur se place en dessous de l'encoche, et l'annulaire vient se placer sous le majeur.

L'index et le majeur ne doivent pas appuyer sur l'encoche, sous peine de gêner le départ de la flèche et de lui imprimer un mouvement d'oscillation non souhaitable ; seul un contact léger de l'index sur l'encoche peut être admis.

MALADIE DE LA CARTE ou du jaune : impossibilité de se stabiliser sur le point à viser et décoche, par psychisme, au passage du "viseur" sur le point à viser, sans pouvoir s'y fixer.

MANCHON : partie de la pointe ou de l'encoche qui vient s'insérer à l'intérieur du tube.

MANQUE : se dit d'une flèche hors cible et est representé par un M sur la feuille de marque

MARQUE : la feuille de marque permet de noter le résultat en cible.

MARSOUINNAGE : oscillations verticales de la flèche.

MONO SPOT : blason unique.

 

 

N

 

NAZETTE (sucette) : repère de hauteur fixé sur la corde à la hauteur de la base du nez où celui-ci se fixe par un appui léger.

NOCK SET : se place sur la corde pour faire les points d'encochage. Sert parfois aussi dans les réglages ou comme points de repère pour les compounds.

 

 

O

 

OEIL DIRECTEUR : L'oeil qui gouverne la vision.

Généralement l'oeil directeur correspond à la main la plus habile.

 

OEILLETS DE CORDE : extrémités de la corde qui sert à la fixer sur les branches de l'arc. L'œillet supérieur est plus grand que l'inférieur pour permettre le passage de la branche d'arc.

ŒlLLETON (sight ring) : partie du viseur qui reçoit le grain d'orge. 
Pièce se trouvant en bout du viseur et qui sert à pointer la cible.

OVERDRAW : pièce ajoutée aux arcs compounds permettant de tirer des flèches plus longues que prévu.

 

 

P

 

PALETTE (tab) : accessoire de  cuir servant à la protection des doigts de  l'archer du frottement de la corde la tirant et permettant un dégagement régulié de cette dernière. La palette fournit également une zone de contact plus large.

PARADOXE (paradox) : Réaction de la flèche lorsqu'elle est propulsée par la corde.

On parle de "paradoxe de l'archer", car malgré les oscillations de la flèche, elle atteint son but.

Ces oscillations sont dues au fait que la corde est déviée par les doigts lors du relâchement de ces derniers pour permettre le départ de la flèche. Le rôle du bouton pression (Berger button) est de minimiser et compenser cet effet.

PAS DE TIR : emplacement des pieds du tireur au moment du tir, indiqué par un marquage au sol : piquet, ligne.

PEAK POWER : c'est le moment où la puissance des branches est à son maximum lors de la mise en tension de l'arc.

PESON (bow-scale) : appareil qui permet de mesurer la puissance de l'arc.

PINCE : permet de serrer et d'enlever les nock set.

PISTON AMORTISSEUR : pièce du Berger Button dépassant légèrement de la poignée de l'arc en direction du repose flèches et permettant par réglage de la pression du ressort une réduction du flambage de la flèche.

PLANCHER DE L'ARC : C'est la petite face plate ou convexe à la base de la joue d'arc, formant généralement une équerre avec celle-ci. Il fait partie de la fenêtre d'arc.

PLASTRON (chest guard) : accessoire évitant le frottement de la corde sur les vêtements chez les archers dont la corde touche la poitrine en position de tir.

PLEINE ALLONGE : l'allonge maximale afin d'obtenir le contact avec les repères ou le passage du contrôleur d'allonge, ou le mur à l'arc à poulies.

PLUMES (vane / fletching) (naturelles ou plastiques) : Elles forment l'empennage d'une flèche, qui peut en comporter 6, 4 ou plus couramment 3, ces dernières étant appelées : plume coq, plumes poule (la haute et la basse).

Les plumes servent à stabiliser le vol des flèches. Elle peuvent être naturelles ou synthétiques (plastique, mylar), plate ou formant une incurvation.

image-20231124152220-1.png

Les plumes incurvées (type Spin-Wing, Kurly Vane, ...) ne se choisissent pas au hasard. Voir ci-dessous pour leur disposition selon que l'on est droitier ou gaucher.

image-20231124152256-2.png

PLUME COQ (cock/index feather/vane) : plume de la flèche d'une couleur différente des autres, positionnée vers l'extérieur de la fnêtre d'arc pour les recurves et vers le haut de l'arc pour les compounds.

Les plumes ne sont pas disposées au hasard sur le fût de la flèche. Une des plumes, parfois d'une couleur différente des autres, est placée perpendiculairement à l'axe de l'encoche. Elle est appelée "plume coq". Deux autres plumes, appelées "plumes poules", sont disposées à 120° par rapport à la plume coq. Cette disposition permet de ne pas gêner le passage de la flèche lorsqu'elle sort de la fenêtre de l'arc pour les arcs classiques. La plume coq est disposée dans l'axxe de l'encoche pour les arcs à poulies.

PLUMES NATURELLES : utilisées surtout pour le tir en salle sur courtes distances (18 - 25 m). Stabilisation rapide de la flèche mais aussi freinage, obligatoire pour les fûts bois.

PLUMES PLASTIQUES : type de plumes le plus souvent utilisé. Existe dans toutes les couleurs. On peut parfois les faire décorer à ses propres couleurs. On choisit sa longueur de plume en fonction des distances et de ses flèches, plus la distance est courte, plus la flèche doit se stabiliser rapidement et plus la plume peut être importante. Inversement, sur des fûts en carbone et pour des longues distances, on utilise de très petites plumes pour offrir une pénétration maximum dans l'air. Il y a des plumes poules et des plumes coqs.

PLUMES POULES : les autres plumes d'une flèche.

PLUMES SPIN WING: utilisées surtout pour le tir en extérieur avec des fûts en carbone. Permettent une très grande pénétration dans l'air. Inconvénient, ne collent pas très bien. Il existe une latéralité (placement  pour droiter et gaucher)

POIDS : se placent sur les stabilisateurs pour mieux régler l'équilibre de l'arc.

POIDS DE POINTE : poids de l'enferron exprimé en % ou en grains.

POIGNÉE (riser/handle) : c'est le corps de l'arc. 
Partie de l'arc portant les branches et tenue par la main d'arc.

POINT DE PIVOT : centre mécanique de l'arc (creux de poignée).

POINT DE PRESSION : lorsque l'arc est en tension, c'est le point de contact le plus important entre le grip et la main d'arc.

POINT D'ENCOCHAGE : repères constants sur la corde qui reçoivent l'encoche.

POINTE : embout de la flèche. 
Extrémité de la flèche pointue ou en forme d'ogive pour le tir sur cible. Sa masse se mesure en grain (Aussi appelée enferron).

image-20231124152725-3.png


POSE FLECHE : permet de poser la flèche sur l'arc. Il doit être réglé avec précision. Au départ, on utilise des pose-flèches en plastique. Il existe aussi des pose flèches magnétiques de très bonne facture pour les olympiques. Sur les compounds, ils sont très sophistiqués et offrent des options de réglage.

POSTURE (posture) : 
La posture de l'archer est un élément important dans sa progression. Plus tôt il acquiert une bonne posture, mieux il progressera en tir à l'arc. Un des risques majeurs de dérive de la posture est son effondrement. Déséquilibré par le poids de l'arc et concentrant son effort vers l'arrière parce qu'il est difficile de bien baisser son épaule avec un arc puissant, l'archer s'effondre vers l'arrière (voir ci-dessous).

image-20231124152943-4.png

Le haut du corps bascule donc vers l'arrière et l'archer doit compenser en ramenant la tête vers l'avant. De ceci il résulte une perte d'efficacité (réduction de la distance oeil/doigts de corde) et une sous-allonge de l'archer.

 

POUCES (inch) : Unité de longueur anglaise fréquemment utilisée en archerie. Environ 2,54 cm.

POULIE : ce qui permet de démultiplier la force de tension sur les compounds.

POUPEE 
(bow tip / loop (for the string)) : désigne à la fois l'extrémité d'une branche et de la corde. Bout arrondi de chaque branche de l'arc avec une forme en creux adaptée au passage de la corde et appelée gorge. Terme également utilisé pour désigner les boucles aux extrémités de la corde.

PRIMAIRE (CABLE) : adjectif définissant les câbles se situant au centre de l'arc.

PROTEGE BRAS : évite les frottements - et les bleus : -) - lors du lâcher de la corde. Tous les modèles sont permis. Mais une chaussette ou une coudière font aussi bien l'affaire.

PUISSANCE DE L'ARC 
(draw-weight)C'est la force développée par l'arc en unité de poids, la livre anglaise.

La puissance marquée est écrite sur la branche du bas de l'arc et correspond à ou aux allonges écrites correspondantes.

La puissance réelle correspond à la pesée de l'arc à l'allonge du tireur.

Cette pesée est réalisée à l'aide d'un peson.

 

PUISSANCE MARQUEE : elle est exprimée en livres sur la branche inférieure de l'arc.

PUISSANCE REELLE : arc pesé à l'allonge du tireur.

 

 

Q

 

 

 

R

 

REGLAGE DE L'ARC (tuning) : Le réglage de l'arc est une étape préliminaire à toute utilisation optimale de son matériel.

Il se fait dans un ordre qui est le suivant :

  1. le réglage du band,
  2. le réglage de l'alignement de la flèche,
  3. le réglage du détalonnage,
  4. le réglage en fonction de la rigidité des flèches,
  5. le réglage des tiller.

REPERE ARRIÈRE : contact entre la main et le visage lorsque l'arc est en tension.

REPERES AU VISAGE (anchor point) : 
Lorsque l'archer a fini la traction de la corde, il prend des repères tactiles sur le visage en utilisant les contacts de la corde et de la palette.

Ceci se traduit par un "ancrage" de la position de la main de corde.

Généralement les repères adoptés sont la corde en contact léger sur le nez et en contact ave le menton.

La palette est en contact avec le maxillaire.

 

REPÉRE AVANT : positionnement de l'œilleton du viseur par rapport au centre de la cible.

REPERES DE BASE : ils servent au départ de l'armement, pour retrouver à l'identique le point de départ à chaque armement (indispensable).

REPERES D'ENCOCHE (nock-set) : 
Accessoires le plus souvent métalliques qui, par deux, sont fixés sur la corde pour délimiter l'emplacement de l'encoche (nock) de la flèche se positionnera.

Certains archers n'utilisent qu'un seul repère d'encoche (supérieur).

Certains emploient du fil noué sur le tranche-fil de la corde ou un kit en plastique se fixant directement sur la corde.

 

REPERES SUR L'ARC : points fixes marqués sur l'arc pour un alignement ou un repérage.

REPOSE FLECHE (arrow rest) : accessoire fixé sur la "joue d'arc", à 17 mm environ du "plancher d'arc". 
Accessoire servant à supporter la flèche lorsqu'elle est encochée sur la corde.

RETOUR MUSCULAIRE : ce sont, après l'ancrage à la mâchoire, les quelques centimètres de relâchement de tension qui permettent aux muscles de se mettre en place après l'ancrage.

REVENIR : discipline qui consiste à reprendre chaque contrôle depuis le début, quand, à l'ancrage, l'archer sent que sa position n'est pas parfaite ou a dépassé son "temps de tenue".

RIGIDITE TUBULAIRE (spine) : 
la rigidité du tube est caractérisée par son "spine".

Le spine correspond à la valeur en 1/1000 de pouce de la déflection du tube par rapport à l'horizontale lorsqu'il est soumis à un poids de 1,94 livres (879,98 g.) appliqué au centre du tube, lequel est maintenu entre deux points distants de 28" ( 71,12 cm )

Ainsi, par exemple un tube "Easton ACE 570" a un spine de 0,570 pouce.

 

ROTATION musculaire du bras d'arc : permet la mise en place de tous les muscles de l'épaule et du bras d'arc pour un départ d'armement.

 

 

S

 

SALUT : Annonce faite par un Archer avant le tir de sa 1ère Flèche, pour mettre en garde l'assistance et la saluer : "Mesdames, Messieurs je vous Salue!" ou "Archers, je vous salue!" ou simplement "Salut!".

 

SECONDAIRE (CABLE) : adjectif définissant les câbles se situant en sortie de poulie, sur lesquels la corde vient se fixer.

SERVING : permet de bien serrer le tranche fil pour la confection de sa corde.

SORTIE DE FLECHE : manière dont la flèche quitte l'arc, doit être réglée avec précision afin d'éviter que la flèche ne touche une partie de l'arc en sortant et pour obtenir un meilleur groupement.

SOUPLESSE DE TIR : position non contractée, décoche souple et rapide toujours identique.

SPINE : à la décoche, la flèche subit une brusque poussée par la corde. Cette force de propulsion, du fait de l'inertie de la flèche, provoque une déformation du tube en fonction de la flexibilité, de la rigidité du matériau de fabrication, et de la résilience.
Le spine des flèches est choisi en fonction de la force de l'arc utilisé à l'allonge réelle du tireur.

STABILISATEUR COURT 
Accessoires servant à équilibrer l'arc dans les plans horizontaux et verticaux.

Plusieurs fonctions pour ces accessoires:

  • Déplacement du centre de gravité de l'arc
  • Augmentation du moment d'inertie de l'arc
  • Réduction des vibrations

image-20231124154134-5.png

Ils stabilisent l'arc horizontalement et permettent un meilleur groupement en latéral. On les utilise aussi en compound.

STABILISATEUR D'UN ARC : tige à contrepoids plus ou moins longue, fixée sur la face extérieure de l'arc. Il est très utile pour les "coups de poing" et les "coups de poignet" ; bien réglé, il augmente l'inertie de l'arc, et donc retarde ses réactions, son avantage est de ralentir et de freiner ces "coups" pour laisser passer la flèche. Son effet augmente avec la force de l'arc. A défaut des "coups" cités ci-dessus, cet appareil devient un "gadget" dangereux, s'il n'est pas réglé exactement à la position du tireur utilisateur. Bien réglé, il servira de compensateur de stabilité.

STABILISATEUR LONG - CANON : ils stabilisent l'arc, évitent une partie des vibrations. Il en existe en aluminium et en carbone. En général, le choix de la longueur se fait en fonction de l'allonge du tireur. Certains stabilisateurs sont réglables par l'ajout de poids, d'autres, les plus récents, par des poids mobiles, d'autres encore sont hydrauliques. 

SUCETTE (nazette) : point de repère se fixant sur la corde et touchant l'archer au visage et pour être plus précis, au niveau des lèvres. Se place aussi bien sur un compound que sur un classique (diamètre maximum toléré : 10 mm).

SYSTÉME DE VISÉE : formé par quatre points (œil, œilleton du viseur main d'arc, main de corde) il est encore appelé " quadrilatère ".

 

T

 

TALONNER : L'action de la flèche qui touche le plancher de la fenêtre d'arc par un mauvais lacher ou un defaut de réglage des points d'encochage qui entraine une oscillation verticale lors du vol de la flèche.



TILLER : distance mesurée en centimètres qui se situe entre le talon de la branche une fois enclenché dans la poignée et la corde (arc bandé au repos).

Le tiller représente l'équilibre entre les branches de l'arc. La poignée et le grip n'étant pas symétrique, le tiller doit être ajusté. On peut le décomposer en deux :

  • Le tiller dynamique : il s'agit de la force appliquée sur la corde par les branches après la décoche. Il s'ajuste en jouant sur le détalonnage.
  • Le tiller statique : il s'agit de la force appliquée sur la corde par les branches pendant la traction de la corde. Il s'ajuste en modifiant l'angle des branches. Il se mesure en mm ou en fractions de pouce, et correspond à la différence entre la distance talon de la branche du haut/corde et la distance talon de la branche du bas/corde, l'arc étant au repos. Habituellement, la branche du bas est 3 à 6 mm plus proche de la corde que la branche du haut.

image-20231124154410-6.png


TIR 3D : Tir sur animaux volumétriques en mousse à échelle 1 en extérieur.

 

TIR CAMPAGNE (field archery) : Tir pratiqué sur des blasons noirs et jaunes se trouvant à des distance connues ou inconnues sur un parcours balisé réalisé dans la nature.

 

TIR AU DRAPEAU : discipline de loisir.

TIR BEURSAULT : tir traditionnel national à 50 m de 40 à 80 flèches, sur cartes noires et blanches disposées à 1 mètre du sol.

TIR F.I.T.A. : distances internationales : 90, 70, 50, 30 m pour les hommes ; 70, 60, 50, 30 m pour les femmes. Cartes zonées de 1 à 10, 5 couleurs : blanc, noir, bleu, rouge et centre jaune. 80 cm de grandeur pour les 30 et 50 m. 122 cm pour les 60, 70 et 90 m. De même, en "Tir en Salle" à 18 et 25 m. Cible de 40 cm et 60 cm. Ainsi que le "Tir en Campagne".

TIR FIELD : tir international, style chasse tout terrain ; se tire en tir instinctif ou avec viseur, avec distances connues et inconnues, cartes avec spot ou animal (FFTL = France Field Tir libre)

TIR DE CHASSE : discipline de tir sur blasons animaliers.

 

TIR NATURE : Tir en extérieur sur blasons animaliers.

 

TOBY : 



TRAIT (sightmarks) : Repère sur le viseur servant à positionner l'oeilleton en fonction de la distance à laquelle on tire.

 

TRANCHE FIL (serving) : permet de finir une corde et de la renforcer à certains endroits : poupées et points d'encochage (et qui protège cette dernière à l'endroit où les doigts et la flèche se placent.). A choisir selon son type d'encoche.

TRI SPOT :
Un tri spot ou blason tri spot est principalement utilisé en tir en salle. Chaque spot ne comporte que les zones de point de 10 à 6. Ils sont au nombre de trois disposés verticalement ou en triangle (Vegas).

TUBE : fût sur lequel sont montés l'encoche, l'empennage et l'enferron formant la flèche.

TUBE NU : flèche sans plumes permettant de faire une série de tests.

 

 

U

 

 

 

V

 

VBAR : permet de fixer les stabilisateurs pour obtenir différentes orientations au niveau des stabilisateurs latéraux positionnés en "V" au niveau de la poignée d'arc.

 

 VEGAS : Trispot disposé en triangle.

 

VERROUILLAGE de position : Stabilité définitive.

 

VIBRATION (vibration) : Les vibrations peuvent être réduites par l'ajout de stabilisateurs.

 

VISEE (aiming) : Phase du tir pendant laquelle l'archer prend un repère visuel pour atteindre la cible.

 

VISETTE : sert de second point de visée sur un arc compound. Toujours choisir l'orifice le plus étroit possible. Existe avec lentille de correction.

VISEUR (sight) : accessoire fixé sur l'arc et permettant de viser directement la cible.

VISUEL : petit morceau de papier ou de blason utilisé lors d'un test de réglage ou d'un travail technique, il est fixé directement sur la butte de tir (paille).

VOLEE : nombre de flèches tirées l'une à la suite de l'autre par un même tireur, sur une même cible.

En compétition, une volée compte 3 flèches pour le tir en salle. En tir FITA extérieur et en fédéral, les volées comptent 6 flèches.

 

 

W

 

 

 

X

 

X : Indique sur la feuille de marque la valeur du petit 10

 

Y

 

 

 

Z

 


toute l'association